Archives du mot-clé rencontre littéraire

Rencontre littéraire et musicale (rock) avec Vincent Raynaud

Vincent RaynaudVendredi 26 avril à 19h
à la librairie Chapitre 8

Avec Toutes les planètes que nous croisons sont mortes, Vincent Raynaud troque sa casquette d’éditeur et traducteur de l’italien chez Gallimard pour celle de l’écrivain… et ça décoiffe ! Dans ce premier roman au style percutant, il nous fait partager les émois, les galères et les succès de Tristan Lavarini qui va se jeter corps et âme dans l’aventure du rock indépendant avec son groupe « La Monstrueuse Parade ». Il va découvrir les rouages et les compromissions de l’industrie du disque et de ses mutations.

Un livre à lire en écoutant John Cale, David Bowie, The Cure, Radiohead, Daftpunk,…

Amoureux du rock, venez nombreux !

Réservation conseillée pour les places assises

Toutes les planètes« Cette histoire est une histoire de (la) musique […] c’est bouleversant, car à la fois absolument maîtrisé et absolument brut, natif. »
Le Monde des livres

Toutes les planètes que nous croisons sont mortes
L’Iconoclaste
19 €

Rencontre organisée par Chapitre 8 dans le cadre de la 3ème édition de la fête des libraires indépendants de Strasbourg. Du 23 au 27 avril, venez découvrir le Focus de la semaine : Livres et musique, une histoire de passion – des vitrines entièrement dédiées à la musique.

Rencontre avec Thierry Froger

Rencontre Thierry Froger le 10 novembre à 17h pour son dernier roman Les Nuits d'Ava chez Actes Sud

Dans le cadre de la Quinzaine des librairies indépendantes du Grand Est, venez rencontrer Thierry Froger à la librairie Chapitre 8 pour une discussion autour de son nouveau roman « Les Nuits d’Ava » aux éditions Actes Sud. Rendez-vous samedi 10 novembre à 17h00.

Réservation conseillée : par téléphone 03.88.61.78.37, par e-mail, ou en direct à la librairie !

Présentation de l’éditeur

« Rome, août 1958. Ava Gardner s’ennuie sur un tournage. Hors champ, elle invente la dolce vita avant Fellini. Par une nuit arrosée, la star entraîne son chef opérateur, le timide Giuseppe Rotunno, dans une séance photo inspirée des grands nus de l’histoire de l’art. Dont un scandaleux tableau de Courbet… peint d’après photographie.

Les Nuits d’Ava raconte ce moment de bascule où Ava Gardner affronte l’érosion de sa propre image en s’adonnant à toutes les dérives. Et l’obsession parfois distraite d’un certain Jacques Pierre, historien fantasque, qui s’improvise détective sur les traces des quatre clichés produits cette nuit-là.

Avec une aisance joueuse et impertinente, Thierry Froger circule des cimes du glamour hollywoodien aux questionnements de l’adolescence provinciale, des vertiges de la gloire aux gouffres de la solitude, et slalome gracieusement entre les débats idéologiques agitant deux générations françaises et les coulisses crapuleuses du pouvoir américain des années 1950 à 1970.

Roman-tourbillon, enquête et rêverie, Les Nuits d’Ava orchestre une réflexion amusée et mélancolique sur notre rapport à l’image et aux icônes. On y explore les aléas de la construction et de la déconstruction de soi, l’invention de l’histoire et de notre modernité. Le tout dans la légère sensation d’ivresse des amitiés naissantes.

Après le très remarqué Sauve qui peut (la révolution) (Actes Sud, 2016, prix Envoyé par la Poste), Les Nuits d’Ava est le second roman de Thierry Froger. »